Please reload

Posts Récents

FLAMMES JUMELLES: LA PATIENCE DURANT LE CHEMINEMENT...

January 28, 2017

1/5
Please reload

Posts à l'affiche

Dans les parcours de Flammes Jumelles, c’est l’Âme Féminine qui a d’abord la sensibilité pour suivre sa voie intérieure, ses élans du cœur, afin de faire le travail en elle et ainsi mener le Jumeau à faire son travail. Comme les Flammes Jumelles fonctionnent en vase communiquant, lorsque la Féminine avance, le Masculin n’a d’autre chose que d’avancer aussi. Ce qui est perturbant, c’est que ça ne parait pas tout de suite dans la matérialité et le mental peut nous faire douter. Il peut se passer des années avant que ça devienne concret dans la matière. C’est seulement lorsque la Féminine a atteint un certain degré de bien-être que le Masculin passera en mode épuration profonde. Cela dit, il peut aussi y avoir alternance entre bien-être et mal-être chez les deux, et souvent lorsque la Féminine ira bien c’est le Masculin qui ira mal, et vice versa. L’un soutenant toujours l’autre de façon énergétique. Encore une fois, ça ne parait pas dans la matière et c’est souvent ce qui amène la Flamme Féminine dans le doute d’elle-même et du lien. 

 

Lorsque je dis que la Féminine est gardienne du lien, c’est parce que c’est elle qui se sentira poussée à revenir dans la relation, sans nécessairement avoir de réponse favorable du Masculin. Ici, il est fondamental de comprendre que si le Masculin ne donne pas de nouvelles ou fuit, ce n’est pas qu’il rejette la Féminine, mais parce qu’il y a encore des peurs à épurer de part et d'autre. 

 

L’important ici pour les Féminines, c’est d’apprendre à accueillir leur vécu, leurs souffrances, à lever les résistances afin d’avancer vers plus d’amour et de conscience d’elles-mêmes. Comme je l’ai souvent mentionné, le temps, les efforts, la patience et la persévérance sont nécessaires dans ce parcours. Tant que vous n’aurez pas épuré les souffrances jusqu’à un certain niveau, votre Jumeau restera à distance ou encore il y aura des allers/retours de sa part, afin de vous permettre d’épurer ce qui doit l’être.

 

Je vous encourage donc à faire le travail en vous car, plus vous approcherez de la fin du parcours, plus les souffrances seront subtiles et plus il sera facile de ne pas les voir. Cela vous demandera de toujours vous écouter davantage, avec beaucoup plus d’attention. 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags